La projet se compose de trois groupes de travaux

  • Des études sectorielles, 1- dans le domaine du tourisme et 2- dans celui de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, visant à connaître les relations entre le système socio-économique concerné et le site et à décrire les modifications apportées par la politique menée. Ces études comportent des tâches de recueil d’information, précédées par un travail méthodologique important (évaluation et combinaison des divers modes de comptage de fréquentation, questionnements sur les motivations de visites et sur les dépenses des visiteurs, )
  • Des travaux d’estimation économique, visant à mesurer l’effet économique de la politique à travers des indicateurs monétaires ou d’emploi. Cet objectif demande également un travail préalable important de sélection et de test parmi les méthodes envisageables : méthode des flux monétaires, méthode des effets, méthode du contrôle synthétique.
  • Un travail sur les questions méthodologiques (formalisation) et organisationnelles qui pourraient aider les acteurs gestionnaires du site et de sites comparables à mener ultérieurement des travaux d’observation et de mesure des effets de leurs politiques. Les acteurs de site de la Chaine des Puys – Faille de Limagne et les acteurs d’autres sites du Massif Central (Cirque de Navacelles, Grands Causses, Causses et Cévennes)  sont impliqués dans un dispositif d’échanges visant à identifier les limites des travaux menés, à en améliorer la généricité et à former ces acteurs à de nouvelles compétences méthodologiques.

 

Description des tâches

Tâche T0 : pilotage – mise au point – synthèses – transferts

Cette tâche est composée de 3 dimensions :

  • Choix des méthodes
  • Pilotage et interface avec les autres sites partenaires.
  • Synthèses finales, propositions, transferts, valorisation scientifique :

Tâche T1 : étude de la fréquentation et des pratiques de tourisme & loisirs

Cette tâche est composée de 2 dimensions principales:

  • Estimation de la fréquentation totale et de son évolution (T1.A)
  • Relevé des motivations et des dépenses des touristes et autres pratiquants de loisirs (T1.B)

Tâche T2 : étude de l’offre de services de tourisme et de loisirs

Cette tâche vise à questionner la place du site et de la politique de référence dans les actions et stratégies de développement des acteurs, et mieux connaître la «géographie» du tourisme concerné par le site en particulier son rayon d’influence. Cette tâche est composée de 2 dimensions principales:

  • Actions, stratégies, liens économiques des acteurs professionnels de l’offre (T2.A)
  • Actions et stratégies des acteurs institutionnels (T2.B)

Tâche T3 : étude du secteur agricole et agro-alimentaire

Cette tâche vise à analyser les incidences technico-économiques et environnementales, ou encore identitaires de la politique de référence sur l’agriculture locale et sur le secteur agroalimentaire associé,  à identifier si la dynamique apporte aux acteurs locaux de nouvelles opportunités, susceptibles de générer activités, plus-value et emplois, voire seulement de pérenniser les exploitations.

Tâche T4 : évaluations économiques

Deux méthodes au moins parmi les trois envisagées seront mises en œuvre si la T0 confirme leur applicabilité :

  • Méthode des flux monétaires : estimation et analyse des dépenses; estimation de la part des dépenses affectable à l’existence et à la qualification du site (politique de référence).
  • Méthode de la dépendance : estimation, tous secteurs confondus, des emplois dépendants de l’activité d’un secteur étudié.
  • Méthode contrefactuelles : comparaison économétrique de la situation et de l’évolution du territoire traité (bénéficiant de la politique) à celles de territoires « de contrôle » (ou «contrefactuels »).